Comment la mode nous influence en France ?

Comment la mode nous influence en France ?

Êtes-vous à l’aise dans vos vêtements ? Parce que les vêtements que nous portons peuvent affecter notre état mental de manière positive et négative.

S’habiller le matin :

C’est une tâche que nous accomplissons quotidiennement, certains plus consciemment que d’autres. Nous nous habillons pour le travail le matin, nous choisissons des vêtements décontractés pour déjeuner avec un ami ou nous nous habillons pour le dîner le soir. Et avec chaque tenue, nous communiquons – intentionnellement ou non – de manière non verbale avec le monde extérieur.

L’impact de la mode sur notre bien-être mental

Il ne fait aucun doute que ce que nous portons est ce que nous sommes, car la mode est un moyen pour nous d’exprimer notre personnalité, notre identité et même nos sentiments. Les vêtements que nous portons quotidiennement reflètent la façon dont nous voulons que les autres nous perçoivent et dont nous nous voyons nous-mêmes. Les vêtements influencent même nos capacités cognitives.

En 2018, des chercheurs en université ont constaté que le port d’articles vestimentaires spécifiques avait un effet sur la psychologie et les performances de la personne qui les porte. Les chercheurs ont conclu que les vêtements ont une signification symbolique. Lorsque nous portons un article vestimentaire ayant une signification spécifique, ces vêtements peuvent influencer notre état psychologique. C’est ce qu’on appelle la “cognition enclavée”. Par exemple, une blouse de laboratoire est associée à l’intelligence et à la pensée scientifique. Lorsqu’une personne porte une blouse, ces caractéristiques symbolisées par la blouse semblent avoir des effets positifs sur sa performance dans des tâches spécifiques, selon les chercheurs. Les résultats de l’étude montrent que ce que nous portons, et la signification symbolique que nous associons à des articles de mode spécifiques, ont des effets mesurables sur notre état mental.

Faut-il s’habiller comme on veut se sentir ou s’habiller comme on se sent ?

“Cette expérience montre vraiment comment les vêtements peuvent affecter notre attention, la façon dont nous nous sentons par rapport à nous-mêmes et nos compétences”, explique  un titulaire d’un master en psychologie appliquée à la mode. Ces effets peuvent être positifs, mais aussi négatifs. “Cela pourrait signifier un état d’être négatif si l’élément en question est connu pour être associé à une construction négative”. La “cognition enclavée” est donc une voie à double sens, tout comme nos choix vestimentaires quotidiens peuvent nous faire nous sentir bien ou mal.

Les jours où nous ne nous sentons pas au mieux, les vêtements que nous portons peuvent nous aider à nous sentir mieux et nous servir d’armure potentielle. Ces jours-là, je trouve personnellement difficile de trouver la bonne tenue. Parfois, on essaie d’imiter le style de quelqu’un d’autre parce que cela lui donne l’air féroce ; cependant, on se rend vite compte que ces mêmes vêtements n’ont pas le même effet sur soi. On devient alors mal à l’aise ; on tire et tire constamment sur les vêtements qu’on porte, avec une conscience aiguë de ce qu’on met.

Sud-Soudan : La mode dans une zone de guerre

La conséquence est généralement de ne plus jamais le porter. En prenant cette décision, le journaliste de mode voit une relation entre la dissonance cognitive et la mode. Le terme “dissonance cognitive” décrit un phénomène psychologique où une action qui ne correspond pas à nos croyances ou à nos valeurs personnelles entraîne un conflit qui provoque un malaise mental. Pour réduire ce malaise mental, nous changeons l’action pour qu’elle s’aligne à nouveau sur nos croyances ou nous nous convainquons que l’action est en fait ce que nous voulons faire.

… «  En ne portant plus ce type de tenue, je réaligne mes actions et mes croyances. »…

“Vous vous rendez compte que ce style ne correspond pas à vos croyances, à vos idéaux ou à vos valeurs, alors psychologiquement vous vous sentez mal à l’aise et vous allez essayer de dissiper ces sentiments en changeant de style”, explique l’expert. Et c’est ce que on fait, on recommencera à porter ce qui me met à l’aise. Sinon, nous nous convainquons que la tenue est destinée à montrer une nouvelle partie de nous-mêmes et que c’est exactement ce que nous voulons.

Maintenant, la question est la suivante : faut-il s’habiller comme on veut se sentir ou s’habiller comme on se sent ? “Je pense qu’il faut s’habiller comme on a envie de se sentir, car il faut se concentrer sur ce que l’on aspire à ressentir plutôt que sur ce que l’on ressent”, déclare-il .

S’habiller comme on veut se sentir est un moyen d’incarner l’état d’esprit que l’on recherche et de façonner la perception que les autres ont de soi de manière positive. Mais la mode ne se contente pas de façonner notre perception et notre expression personnelle ; elle influence également la façon dont nous sommes traités par les autres, ce qui peut avoir un impact sur notre bien-être mental. Il nous donne un exemple : “En portant les dernières tendances, les gens peuvent vous accepter davantage parce que vous suivez le cadre de ce qui est acceptable dans la société à ce moment-là.” Les vêtements signifient comment nous voulons être traités, à quel groupe social nous appartenons ou dans lequel nous voulons être acceptés. L’acceptation de qui nous sommes et de ce que nous portons nous apporte la tranquillité d’esprit, tout comme le fait de porter des vêtements dans lesquels nous sommes à l’aise peut avoir un effet positif sur notre état mental. Voir ce site https://ladyparisienne.com/ qui vous en apprendra plus encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code