Augmentation mammaire douleur 1 an après

Augmentation mammaire douleur 1 an après

Vous vous êtes demandé si vous deviez ou non vous faire poser des implants mammaires ? Ou peut-être en avez-vous déjà, mais vous n’êtes pas sûre de ce que vous devez penser ou ressentir à propos des effets secondaires que vous avez encore quelques années après votre chirurgie d’augmentation mammaire.

Douleur liée aux implants mammaires après un an : Est-ce normal ?

Oui, vous pouvez vous attendre à une gêne et à une sensibilité immédiatement après votre opération, mais la douleur pourrait apparaître après des années de pose de vos implants mammaires. Cela doit-il être considéré comme normal ? La douleur liée aux implants mammaires après 1 an est-elle plus fréquente que la gêne ressentie après 5, 10 ou 15 ans ?

Chirurgie des implants mammaires

L’augmentation mammaire est une intervention de chirurgie plastique très populaire et bien connue qui redimensionne, remodèle et améliore l’apparence de votre poitrine et de votre silhouette. La mise en valeur de votre corps vous permet de gagner en confiance et en assurance, ce qui vous permet de vous sentir mieux dans votre peau. Comme toute autre intervention de chirurgie plastique, elle peut être difficile et inconfortable pendant les premiers jours et les premières semaines de votre processus de guérison. Cela peut vous rendre anxieux et frustré, et nous comprenons parfaitement comment cela peut affecter vos activités quotidiennes et votre humeur. Ainsi, pour vous aider à vous détendre et à alléger votre fardeau en pensant à votre inconfort, nous vous proposons quelques informations sur ce à quoi vous devez vous attendre après votre Augmentation mammaire ou votre implantation mammaire.

Oppression thoracique

Après une augmentation mammaire, il faut du temps pour que les muscles de la poitrine, les tissus mammaires et la peau s’adaptent à vos implants en solution saline ou en silicone.  En attendant que ces parties de la poitrine guérissent, vous pouvez vous attendre à ressentir une oppression dans la zone de la poitrine, parfois plus intense que ce à quoi vous vous attendiez. Cet inconfort est typique, en particulier si vos implants sont placés sous le muscle. Immédiatement après l’intervention, le gonflement que vous ressentez peut en fait affecter le degré de tension autour de vos seins, amplifiant ainsi votre gêne. Vous pouvez vous attendre à un engorgement, à une sensation de chaleur ou d’inflammation, et à une sensibilité autour de la zone environ Le gonflement postopératoire normal, qui atteint son maximum environ 3 à 5 jours après l’opération, amplifiera la sensation de pression sur la poitrine.

Augmentation mammaire : Ce à quoi vous devez vous attendre après l’opération

Combien de temps cela durera-t-il ? Votre médecin peut vous indiquer que la douleur intense que vous ressentez pendant les premiers jours suivant l’opération s’atténue progressivement au fil du temps. Certains patients signalent une dissipation de l’oppression après quelques mois environ, tandis que d’autres se plaignent encore d’une pression intermittente autour de leur poitrine. La raideur et la pression vont et viennent ; il n’y a pas lieu de s’inquiéter, sauf si leur intensité progresse et devient une gêne constante.

Douleur liée aux implants mammaires

Bien que l’augmentation mammaire soit de nature esthétique, il s’agit d’une opération majeure. Le site chirurgical nécessite des incisions et la pose de points de suture, ce qui vous oblige à prendre soin des plaies pendant quelques semaines. Comme les terminaisons nerveuses se réparent après l’opération, vous pouvez généralement ressentir un spasme aigu, soudain et douloureux dans et autour de vos seins, principalement autour des aréoles. D’autres sensations et gênes bizarres mais habituelles au cours des premières semaines peuvent comprendre des crampes musculaires autour de la poitrine accompagnées d’une douleur intermittente dans le haut du dos. Cela se manifeste généralement lorsque vous changez de position pour dormir ou lorsque vous vous penchez soudainement sur vos épaules pour protéger vos seins.

Combien de temps cela va-t-il durer ?

Les spasmes musculaires irréguliers et les douleurs fulgurantes après une augmentation mammaire peuvent durer de quelques semaines à quelques mois. Laissez votre corps s’habituer à l’implant, en particulier aux muscles de votre poitrine, aux tissus mammaires et à la peau. La douleur du mamelon ou de l’aréole peut durer par intermittence jusqu’à 6 mois environ. Au fil du temps, les crampes ou douleurs soudaines deviennent progressivement moins fréquentes et moins intenses, jusqu’à ce que vous ne les remarquiez plus.

Quand consulter votre chirurgien ?

Après l’opération, votre médecin devrait certainement vous prescrire des médicaments contre la douleur et des antibiotiques pour prévenir les infections.  Si votre douleur ou votre gêne est tolérable et survient au cours des premières semaines post-opératoires, vous n’avez pas besoin de contacter votre chirurgien pour le moment. En revanche, si la douleur vous empêche d’effectuer vos activités quotidiennes, si vous avez de la fièvre et si la douleur et la sensibilité s’intensifient même quelques mois après l’opération, contactez immédiatement votre médecin car cela peut indiquer la présence de complications comme une contracture capsulaire.

Asymétrie mammaire

Consultation d’augmentation mammaire

Lors de votre consultation initiale, un chirurgien plasticien fiable devrait vous informer qu’il est possible qu’après votre chirurgie d’augmentation mammaire, vous développiez une asymétrie mammaire. Ne vous inquiétez pas ! La vérité est qu’il existe une explication logique du comment et du pourquoi de ce phénomène. Pendant l’opération, votre médecin peut placer vos implants mammaires sous ou sur les muscles de votre poitrine, et cette position nécessite un certain temps pour s’habituer au corps étranger (vos implants). Au cours des premiers mois, si vous regardez attentivement, vous pouvez remarquer qu’un côté de votre sein peut être plus bas ou plus haut que l’autre, ce qui est considéré comme normal. Voir https://etude-medecine.fr/les-seins/ pour en savoir plus !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code